Davos : À écouter sans faute !

Davos : À écouter sans faute !

Auteur : Jean Hudon

À écouter sans faute si vous maitriser assez bien l’anglais https://youtu.be/FkLU0vFAUQs

Scott Ritter: Russia is on the right side of history

No Description

Ce qui suit est la traduction de la présentation de cette vidéo à https://www.organicconsumers.org/news/scott-ritter-russia-right-side-history Scott Ritter : La Russie est du bon côté de l’histoire – 6 janvier 2023

L’ancien inspecteur en désarmement de l’ONU et officier de renseignement de la marine américaine Scott Ritter s’exprimait (il y a 2 semaines) à la Community Church of Boston, sur le conflit en Ukraine, les relations entre les États-Unis et la Russie, et son dernier livre Disarmament in the Time of Perestroika : Arms Control and the End of the Soviet Union. Scott a également écrit SCORPION KING : America’s Suicidal Embrace of Nuclear Weapons from FDR to Trump. Ayant servi en Union soviétique, Scott offre une perspective alternative à la guerre en Ukraine par rapport la version des grands médias corporatifs. Avant la guerre en Irak de 2003, Scott s’est fait connaître en tant qu’inspecteur des armements pour avoir déclaré, à juste titre, que l’Irak ne possédait pas d’armes de destruction massive. Le livre le plus récent de Scott Ritter,

Disarmament in the Time of Perestroika : Arms Control and the End of the Soviet Union, «est l’histoire définitive de la mise en œuvre du traité FNI signé par Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan dans toute sa complexité». Les négociations du Traité FNI offrent un modèle de la manière dont les puissances mondiales peuvent négocier pacifiquement des situations complexes.

Jeter un oeil aussi sur quelques-uns des milliers de commentaires sous la vidéo. Les gens sont unanimes à applaudir la véracité de son “reality-check’ aux antipodes de la “poutine” infecte servie par les “fact-chockers” merdiatiques. NOTE: Je connais bien la vision factuelle de la politique américaine que Scott Ritter présente depuis des années.

À plus de 8 reprises, j’avais inclus ses articles dans mes gigantesques compilations d’informations durant les années 2000 — voir https://bit.ly/3HkixDb.

Dans cette vidéo, il brosse un portrait basé sur la réalité historique que les médias occidentaux de propagande ont déformé sans vergogne depuis le début de la Guerre en Ukraine afin d’aider l’agenda des élites mondialistes qui cherchent à tout prix à se débarrasser de Vladimir Poutine, afin d’éviter que la Russie ne représente à nouveau une menace existentielle à leur rêve d’hégémonie mondiale.

En gros, il explique que ce qui a poussé Poutine à lancer une attaque en Ukraine est pour répondre à la politique concertée de l’empire américain depuis des décennies afin de le pousser dans ses derniers retranchements et arriver à le faire tomber pour ensuite démembrer et neutraliser la Russie.

De mon point de vue, Poutine est tombé dans le piège habilement tendu par l’oncle Sam. Cela a permis la mise en place du régime de sanctions internationales visant à affaiblir économiquement la Russie et réduire sa source de pétrodollars, et a justifié aux yeux de l’opinion publique (si aisément manipulée!) l’envoi massif d’armes et de véhicules militaires de haut calibre en Ukraine, afin d’user peu à peu la puissance militaire russe. Cette guerre par procuration entre l’Occident et la Russie risque de très mal finir en raison du risque constant de dérapage nucléaire pouvant déclencher une conflagration mondiale et la fin de notre civilisation.

Ce risque est examiné à travers la lentille déformante de journalistes pro-américains dans le Time Magazine du 5 janvier – voir Will Russia Go Nuclear? 7 Key Questions to Consider https://time.com/6244330/russia-ukraine-war-nuclear-threat/ – et le défi de survivre à cette nouvelle crise mondiale sans s’entredétruire mutuellement est bien décrit dans cet article portant sur Beatrice Fihn, directrice depuis 10 ans de la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires…

She’s Spent a Decade Fighting to Ban Nuclear Weapons. The Stakes Are Only Getting Higher https://time.com/6243350/beatrice-fihn-interview-ican-nuclear-war/

Si vous en avez le temps, voir aussi…

Davos: Gates, Schwab, Global Elites Face Growing Criticism of Their ‘Master the Future’ Agenda – 01/18/23 https://childrenshealthdefense.org/defender/davos-gates-schwab-master-the-future-wef-agenda/

EN VOICI QUELQUES EXTRAITS IMPORTANTS TRADUITS POUR VOUS :

Des milliers de personnalités du monde politique et des affaires se réunissaient à Davos, en Suisse, cette semaine pour la réunion annuelle du Forum économique mondial … …

Les critiques décrivent le WEF comme une “organisation politique fanatique se faisant passer pour une entité neutre” dont l’objectif est de “centraliser le pouvoir entre les mains d’élites mondiales triées sur le volet” et qui fonctionne sans contribution ni responsabilité publique.

Certains critiques affirment que la réunion annuelle du WEF “fait office de magasin d’idées et de politiques pour la classe dirigeante mondiale, en personne, sur invitation seulement et fermé aux étrangers idéologiques”.

Les déclarations faites lors de la réunion de cette année n’ont guère contribué à apaiser les inquiétudes quant à l’agenda réel du WEF. … Dans un billet de blog, le journaliste d’investigation Jordan Schachtel a noté que le WEF semble “être sur la défensive“ en réponse aux “vents contraires majeurs” auxquels son “programme extrémiste” est confronté, en affirmant qu’il est victime de “campagnes de désinformation”.

Par exemple, un article paru le 5 août 2022 dans le quotidien canadien The Globe and Mail affirmait que la fameuse citation “ne possédez rien et soyez heureux” avait “déclenché une campagne de désinformation”, même si Schachtel a noté que la phrase provenait du WEF lui-même. L’article contenant la citation a été écrit par Adrian Monck, maintenant directeur général du WEF. Et le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a récemment attaqué le WEF, en faisant remarquer qu'”ils dirigent tout et que tous les autres sont essentiellement des serfs.” “Pèlerinage annuel pour se prosterner devant Bill Gates et Klaus Schwab”. …

Selon Andrew Lawton, un journaliste du média canadien True North : “Tous les participants à la réunion annuelle du Forum économique mondial – y compris les journalistes et les participants – doivent passer un test PCR à leur arrivée. Si vous ne faites pas le test, la puce de votre badge d’identification est désactivée. Si votre test est positif au COVID, le badge est également désactivé.” Un rideau de sécurité intense a été mis en place à Davos, avec des barrages routiers et des points de contrôle policiers et militaires, des scanners d’empreintes digitales et une “police non officielle” du Forum économique mondial.”

Lawton a signalé que des réunions “bilatérales et multilatérales privées” entre les participants sont probablement également organisées, “qui n’apparaissent pas sur le programme.” …

Schachtel a décrit cette orientation comme “un mouvement fasciste public-privé”, dans lequel le WEF s’associe aux “individus les plus influents du monde des affaires, ainsi qu’aux banquiers centraux, aux grands patrons des gouvernements et aux organisations internationales, afin de faciliter leur vision descendante de la tyrannie technocratique, ou ce qu’ils appellent le “capitalisme des parties prenantes””.

Les dirigeants arrivent en jets privés pour parler de politique “verte”. …

Dans un communiqué de presse précédant le début du rassemblement de cette année, Greenpeace a critiqué l'”hypocrisie” des délégués du WEF, qui “arrivent en masse en jets privés.” …

Cette semaine, Mme von der Leyen a déclaré que “les prochaines décennies verront la plus grande transformation industrielle de notre temps, peut-être de tous les temps”, faisant ainsi clairement référence à la “Grande Réinitialisation” et à la “Quatrième Révolution Industrielle”.

Le journaliste d’investigation Noor Bin Ladin a caractérisé la déclaration de von der Leyen comme un “message qui fait froid dans le dos si vous savez de quoi parle cette porte-parole des mondialistes” : L’Internet des objets (IoT), la 5G et d’autres avancées technologiques récentes [qui] sont absolument essentielles pour […] les prisons numériques dans lesquelles nous serons piégés.” CLIP

Jean Hudon

Laisser un commentaire